Comment faire un inventaire informatique ?

Comment faire un inventaire informatique ?

Un inventaire informatique est une opération complexe qui requiert du temps et beaucoup d’efforts, particulièrement quand il s’agit d’inventorier un large parc informatique.

Il est, tout d’abord, important de savoir que c’est un acte obligatoire vivement appréciable pour l’entreprise d’un point de vue pratique. C’est également un acte d’assainissement de l’entreprise. En effet, une entreprise est amenée à avoir un regard juste sur son stock pour savoir quand se réapprovisionner, et s’il est possible de vendre dans de bonnes conditions.

L’inventaire informatique permet gérer pertinemment toutes les ressources informatiques et budgétaires de l’entreprise. Il est nécessaire de suivre chaque pièce d’équipement et connaître son emplacement, les dates de garantie, de configuration et d’autres données critiques.

Cette opération permette d’accélérer le flux de travail pour les techniciens et de faciliter la recherche des données sur chaque système avant de s’aventurer sur un appel.

Chaque projet d’inventaire informatique comprend deux volets : la collecte et la saisie de données. Pour faire simple, voici quelques étapes à suivre pour réaliser un inventaire informatique dans les règles de l’art :
  1. Créer une liste des données à collecter sur chaque système tout en préparant des étiquettes pour y insérer le numéro de l’ordinateur, l’emplacement, le modèle, l’adresse IP, l’adresse MAC, le système d’exploitation, la vitesse du processeur, la quantité de RAM, la date garantie de péremption et le numéro d’étiquette de service (le cas échéant).
  2. Lancer un formulaire de données avec un endroit pour rédiger chaque élément de données à partir de votre liste avant de créer une copie de ce formulaire pour chaque ordinateur de votre réseau, et de compiler les formes dans un classeur de collecte de données.
  3. Se déplacer physiquement vers chaque ordinateur du réseau. Il est indiqué ensuite de remplir une de vos feuilles de collecte de données pour chaque système. Dans le cas où on n’a pas déjà été utilisé de tags actifs (autocollants avec un numéro d’identification unique pour chaque ordinateur), on peut en affecter un pour chaque ordinateur.
  4. Créer une feuille de calcul ou base de données pour stocker toutes les données d’inventaire.
  5. Remplir les champs de la feuille de calcul ou base de données pour chaque feuille de votre cahier de collecte de données.
  6. Sauvegarder la feuille de calcul dans un dossier réseau partagé où chaque membre du département IT peut y accéder facilement. Faire une copie centrale pour l’accès à quiconque en a besoin tout en évitant la duplication des données.
Partager sur LinkedIn