De quoi est composé le parc informatique et comment le gérer ?

De quoi est composé le parc informatique et comment le gérer ?

La gestion de parc informatique rassemble tout le matériel, les logiciels, les ressources réseau et les services composites nécessaires à l’existence, au fonctionnement et à la gestion de l’environnement informatique de celle-ci.

Ça peut désigner des ordinateurs, des équipements de connectivité de réseaux et internet, des routeurs, ainsi que les pare-feu des systèmes de sécurité.

Un parc informatique prend en compte l’envergure et le type d’activité de l’entreprise. Généralement, l’administration du parc informatique est confiée à un responsable informatique ou au service DSI.

Quant à la gestion parc informatique, certaines entreprises décident de la confier à une agence de prestation d’infogérance. Tandis que d’autres l’assurent en interne. Dans tous les cas, une meilleure gestion du parc informatique permet, non seulement d’optimiser la sécurité de vos données mais également d’améliorer la durée de vie de vos matériels.

Quels éléments compose un parc informatique ?

Il est souvent composé de :

  • Postes de travail fixes ou portables, unités centrales et leurs accessoires.
  • Périphériques : imprimantes, scanners, tablettes graphiques, caméra, disques durs externes…
  • Serveurs et Serveur de stockage en réseau (NAS).
  • Cloud
  • Réseau physique et équipements réseau : switch, bornes wifi, firewall, modem, sondes de température
  • Données informatiques : données actives, données archivées.
  • Logiciels et applications utilisés ainsi que leurs licences.
  • Appareils mobiles, smartphones et tablettes.
    Somme toute, pour qu’un parc informatique puisse remplir ses fonctions principales, il doit comporter un réseau interne fiable et monitoré. Ceci permet de créer des relations numériques et de faire communiquer tous les équipements entre eux, soit par un réseau Ethernet filaire et des systèmes de switch ou via des solutions de type VPN.
    Un parc informatique doit également disposer d’une politique de sécurisation rigoureuse. Chaque logiciel, chaque système d’exploitation et chaque application doit être régulièrement mis à jour. Tous les appareils connectés au réseau de l’entreprise doivent ainsi respecter les exigences de sécurité.
    Autre point important, celui du stockage de données. Pour éviter effectivement la perte de données, il faudra créer une copie de sauvegarde des fichiers dans un tiers hébergement comme un serveur dans les locaux, dans le cloud, ou chez un prestataire externe.

Comment le gérer efficacement ?

En raison de la complexité de la mission, la gestion parc informatique est déléguée en interne et peut être suivie via un logiciel dédié, ou assurée par un expert externe en informatique ou encore par un prestataire externe spécialisé en infogérance.
Une meilleure gestion du parc informatique revient à réaliser un inventaire complet et en temps réel de l’ensemble des ressources informatiques via une base de données (CMDB – Configuration Management Data Base). Il faudra également penser à maintenir à jour l’ensemble du système informatique pour ajouter des fonctionnalités et réparer les failles de sécurité des programmes.
Les solutions Cloud permettent également d’automatiser les mises à jour des logiciels, de simplifier l’accès aux données et de restreindre les données à sauvegarder en interne.
Une gestion efficace du parc informatique s’appuie sur la standardisation des configurations, qui consiste à établir des profils types de postes, soit par service ou par groupe d’utilisateurs. Ceci servira par la suite à améliorer le fonctionnement du parc, faciliter l’achat de nouveaux postes et minimiser les coûts de gestion.

Partager sur LinkedIn